AUDE

HENNEVILLE

Cause: La chaine de l’espoir

Je suis très admirative de mes parents. Chaque année, bénévoles pour La chaîne de l’espoir, ils réceptionnent un enfant qui se fera opérer ici, en France. Une manière de donner une chance supplémentaire à un môme de s’en sortir dans la vie. Un petit cœur réparé pour un nouveau départ.
Généralement, il s’agit toujours des mêmes problèmes et j’entends souvent les mots « insuffisances mitrales sévères » Voilà un peu de lecture pour les plus

curieux : https://www.vulgaris-medical.com/encyclopedie-medicale/insuffisance-mitrale

En somme, des insuffisances (le mot est faible) sont, la plupart du temps, liées à de mauvais soins des suites d’une angine mal soignée ou pas soignée… Alors être famille d’accueil, c’est quoi… une forme d’accompagnement dans la maladie d’un enfant. Oui, c’est certain, mais je vous assure que c’est bien plus que ça… Je définirai cela comme une forme d’adoption, une adoption de cœur, qui dure le temps d’une opération et d’une convalescence pour rendre à ses parents, un enfant moins malade, un enfant « réparé » …

De sa sortie d’avion aux prises de rendez-vous multiples chez les médecins, des arrachages de dents aux différents soins, des moments d’écoute et de partage,des pleurs parfois aux éclats de rires, des moments de doutes aux allers-retours à l’hôpital pour soigner un p’tit cœur malade, jusqu’à sa convalescence et aux aurevoirs… Et l’espoir que l’enfant soigné sera bien suivi à son retour chez lui… En somme beaucoup de stress, de passion et d’Amour.

Mais moi, je dis ça, je ne suis qu’un œil extérieur, mais cet œil-là avait envie d’en parler et de le partager avec vous.
Je me souviens de tous ceux qui sont passés entre les mains de mes parents. Le premier venait de Bagdad (ville où j’ai passé une partie de mon enfance alors forcément, cela ne laisse pas indifférent) puis il y a eu un autre du Mali, un autre du Burkina, un autre du Congo etc…

En ce moment c’est la Guinée qui nous rend visite…
Son opération s’est bien passée et c’est un soulagement pour tout le monde. Je ne suis pas tuteur, je ne suis qu’une enfant de tuteurs, j’ai personnellement aucun droit sur l’enfant recueilli par mes parents, j’ai juste le droit d’être présente, à l’écoute, de réconforter si nécessaire, de sortir 2 ou 3 âneries (ça je sais faire…) de changer les idées, de partager du temps ensemble, de les voir sourire (QUEL BONHEUR) de leur offrir quelques trucs, des vêtements, des cahiers, des crayons colorés pour mettre un peu de couleur dans leur quotidien.

Bref, être là. Loin de leur famille et débarquant chez des inconnus, je serais pétrifiée à leur place, je pense ! En attendant, ces mômes-là, je peux vous assurer qu’ils sont bien courageux… Et moi, je perçois tout ceci comme une leçon de vie, une éducation. Et puis dans l’histoire… à réparer les cœurs des autres, ça répare sans doute aussi les nôtres !
Ça fait prendre conscience de ce qui nous entoure, de ce qui est important au moment où c’est important.

Alors Merci Maman, Merci  Papa…
Merci de me faire vivre tout ceci à travers vous, vos engagements, vos combats. Je continue de grandir un peu plus chaque jour et, tous les jours, j’apprends. Des familles d’accueil, La Chaîne de l’Espoir en cherche, des dons aussi. Alors si vous aussi, vous avez un cœur gros comme ça, que vous ne savez pas comment occuper votre vie de retraité (car oui, il faut avoir beaucoup de temps et d’énergie à consacrer à ces enfants) et surtout, si vous avez beaucoup d’amour à donner, je vous invite à rejoindre cette association.

Personnellement, elle a déjà tout mon soutien 😉
Peut-être qu’un jour, dans quelques années, quand j’aurai accompli ma vie de femme et que j’aurai de beaux jours devant moi, et beaucoup de temps à consacrer, je vous rejoindrai dans votre combat et votre noble cause…

#PENSEEPOURAIME #AGIRENSEMBLE #CHAINEDELESPOIR
#SOUTIEN
NOTA : Si vous pensez que vos médicaments sont périmés, ne les jetez pas, rapportez-les en pharmacie, ils feront le reste…

AUDE HENNEVILLE

Site officiel : www.audehenneville.com

PASSER A L'ACTION

Contactez-nous !

Vous souhaitez faire partie du projet "Un artiste, une cause " ? Soumettez-nous votre demande via le formulaire ci-dessous
[contact-form-7 id="12" title="Formulaire de contact 1"]